La part du rite

La part du rite

< >

Présentation

Vous distinguez une forme immobile sous un tas de serviettes blanches. Une silhouette s'active autour d'elle, l'entoure de gestes minutieux. Ouvrière ou officiante, elle plie, tord, secoue, modèle cette momie anonyme comme un paquet de linge. Puis vous distinguez une voix, sans être tout à fait sûr de sa provenance : une voix étouffée, hésitante, une voix proche et lointaine qui dit : « changer le monde en changeant la qualité de son propre mouvement ». Qui parle de danse amateur, de danse révolutionnaire, évoque le rapport entre pratique physique, discours et utopie dans l'Allemagne des années 20 : quelle valeur d'émancipation, quel vecteur de luttes, quelle inscription dans la société de son époque ? Vous regardez une mise en scène de la parole, et à mesure que ça parle, que ça travaille dans le dire, le discours – de savoir rationnel se fait chose stratifiée, pleine de couches, de torsions, de creux et de plis ; une chose remise à l'ouvrage, pétrie, ravivée par des actions, des pressions, des recouvrements. Vous regardez deux corps à la tâche qui s'engendrent l'un l'autre, réactivant un espace-temps paradoxal d'où penser la danse en tant que force agissante.
Quelle est La part du rite dans le rapport entre corps et discours articulé, art et transformation sociale ? A la fois conférence, performance, installation, cette pièce creuse le lien unissant chair et mots pour en révéler les zones de creux, de heurts, les résidus, les devenirs. Dans une tension constante entre manipulation, articulation et désarticulation, une chorégraphe et une théoricienne de la danse cherchent à brancher des idées sur des états, des figures sur des matériaux ; à explorer différents régimes esthétiques pour en questionner l'actualité. Comme des opératrices – parlées, remuées par plusieurs strates de mouvements, de références, Latifa Laâbissi et Isabelle Launay réveillent une histoire engourdie : toutes deux bordées par le dispositif enveloppant de la scénographe Nadia Lauro, elles brodent cette histoire fragmentaire pour mieux la faire déborder de son cours. Formant avec Écran somnambule un objet dialectique, reflétant les paradoxes des débuts de la modernité et l'invention d'un art chorégraphique simultanément « puissance magique et puissance critique », La part du rite secoue l'archive pour en réveiller les fantômes, et proposer un montage au présent. /Gilles Amalvi

distribution

    Conception : Latifa Laâbissi
    Interprétation : Latifa Laâbissi et Isabelle Launay
    Conception visuelle :
    Nadia Lauro
    Direction technique :
    Ludovic Rivière

mentions

    Date de création : 2012
    Durée : 40 minutes

    Production :
    Figure Project

    Coproduction :
    Centre National de Danse Contemporaine d’Angers, CCN de Franche-Comté à Belfort, La Passerelle - Scène Nationale de Saint-Brieuc

    Prêt de studio :
    Musée de la Danse - CCNRB à Rennes, La Ménagerie de Verre dans le cadre des Studiolab

    Crédits Photos :
    © Nadia Lauro
    © Domitille Chaudieu

diffusion

} 25 janvier 2018

ICI - CCN Montpellier

dans le cadre de PAR/ICI résidence de recherche et création

ici-ccn.com

} 27 janvier 2016

Le Vivat, Armentières

Festival Vivat la danse !

} 17 novembre 2015

du 17 au 18 nov

Belo Horizonte, Brésil

FID - Forum Internacional de Dança

Avec le soutien de Spectacle Vivant en Bretagne et de l'Institut français / Ville de Rennes et Rennes métropole

} 15 janvier 2015

Hab Galerie, Nantes

dans le cadre de l’exposition « Présenter l’irreprésentable » organisé par le Musée des Beaux-Arts de Nantes

} 22 novembre 2014

Institut Français de Casablanca, Maroc

dans le cadre de la Nuit des Philosophes organisée par l’Institut Français au Maroc, avec le soutien de l’Institut Français, de la Ville de Rennes et Rennes Métropole

} 16 octobre 2014

Maison des étudiants, Centre de Beaulieu, Poitiers

dans le cadre des journées d’études « Corps incroyables » de l’Université de Poitiers

} 13 juin 2014

Centre chorégraphique national de Tours

} 05 juin 2014

Musée des Beaux-Arts d’Arras

dans le cadre du festival Latitudes contemporaines

} 16 mai 2014

Théâtre de Poche, Hédé

} 12 avril 2014

Théâtre de la Cité internationale, Paris

} 20 mars 2014

Musée des Beaux-Arts de Dijon

dans le cadre du temps fort Actions à l’Atheneum, Centre culturel de l’Université de Bourgogne, en partenariat avec l’Ecole Supérieure d’Art et le Musée des Beaux-Arts de Dijon

} 28 février 2014

Les Laboratoires d’Aubervilliers

} 08 octobre 2013

Théâtre Joliette Minoterie, Marseille. Les 8 et 9 oct

dans le cade du festival actoral

} 15 mars 2013

Les Halles de Schaerbeek, Bruxelles, Belgique

dans le cadre du séminaire annuel de l’erg : « narration spéculative »

} 20 novembre 2012

Centre Culturel André Malraux, Scène Nationale de Vandoeuvre-lès-Nancy

dans le cadre du colloque « Femmes, attitudes performatives : aux lisières de la danse et de la performance » organisé par l’ENSA

} 14 novembre 2012

La Criée, Centre d’art contemporain, Rennes

dans le cadre de Les Ateliers de Rennes – Biennale d’art contemporain

} 18 octobre 2012

Collège des Bernardins, Paris

} 30 mars 2012

La Passerelle, Scène Nationale de Saint-Brieuc

dans le cadre du festival 360°

} 11 février 2012

Galerie du Dourven, Trédrez-Locquémeau

Avant-première